Relaxantes, esthétiques et modulaires, nos solutions lumineuses pour espaces confinés ou pièces aveugles s’appuient sur une expertise unique. Alliant recherche médicale, expertise en bâtiment et ergonomie des différents espaces (bureaux, salles de réunion, cabinets médicaux, commerces, maisons de retraites…), nos solutions sont spécifiquement adaptées pour chaque type de besoins et de locaux.

Elles répondent à trois objectifs distincts : améliorer la santé et la productivité des occupants, augmenter le niveau de bien-être en diminuant l’aspect stressant des lieux confinés (cabinet médical, salle d’attente…) et réduire les coûts associés à la consommation d’énergie.

image
image

Lumière naturelle, santé et productivité

Nous passons environ 90% de notre vie à l’intérieur, la lumière artificielle souvent allumée. Or, la productivité augmente de 6 à 16% quand la lumière naturelle est ajoutée sur le lieu du travail. La véritable lumière du soleil est dynamique : elle possède un spectre complet déclenchant les cellules ganglionnaires qui contrôlent les niveaux de mélatonine et de cortisol et qui synchronisent l’horloge biologique. La lumière du soleil, contrairement à la lumière artificielle, permet une meilleure visibilité, un meilleur rendu des couleurs, et l’absence de scintillement de l’éclairage électrique.

Dans un environnement éclairé naturellement, nous sommes moins stressés, moins déprimés, plus en accord avec nos rythmes biologiques, et plus productifs.

Bien-être, vision de la nature et code du travail

La « biophilie » est l’attirance innée des humains vers la nature, due aux conséquences de notre longue évolution biologique. Des décennies de recherche ont établi que la vue de la nature, réelle ou simulée, avaient des avantages significatifs pour la santé et le bien-être.

Nos plafonds lumineux et nos fenêtres virtuelles sont des solutions qui ramènent la nature dans les espaces intérieurs et favorisent une amélioration sensible du bien-être au quotidien.

Nos produits permettent également de se rapprocher de la conformité du code du travail (circulaire DRT n°90-11) qui impose à l’employeur de fournir une vue sur l’extérieur à ses salariés.

image
image

Réduction de la consommation énergétique des bâtiments

L’éclairage a une empreinte énergétique majeure dans la consommation d’un bâtiment. Il peut représenter jusqu’à 30% de la consommation totale d’énergie. Depuis la loi Grenelle de 2007, la consommation d’énergie liée à l’éclairage est limitée. La réglementation thermique de 2012 (RT2012) associée contraint à l’optimisation de l’efficacité énergétique du bâti et la réduction de la consommation énergétique des bâtiments.

Nos solutions d’éclairage naturel et d’ouvertures rétroéclairées (fenêtres, plafonds) permettent d’obtenir un éclairage de meilleure qualité, tout en s’inscrivant dans les critères des Bâtiments Basse Consommation (BBC) et en œuvrant ainsi pour le respect des principes du développement durable.

Les plafonds lumineux SkyCeiling réduisent de moitié le stress

L’étude intitulée « The Impact of Simulated Nature on Patient Outcomes : A Study of Photographic Sky Compositions » est parue dans l’édition d’octobre 2015 du magazine « Health Environments Research & Design ». Elle a été menée en collaboration avec l’université Texas Tech, dans une unité médico-chirurgicale à l’hôpital de Covenant à Lubbock, au Texas, en analysant les données auprès de 181 sujets pendant 8 mois.

L’étude porte sur l’impact comportemental et clinique des illusions optiques du ciel des plafonds lumineux SkyCeiling. Les sujets ont été placés dans des chambres où la seule variable environnementale fut la présence d’un SkyCeiling.

L’étude à simple issue montre que le stress aigu est diminué de moitié (53,40%) et que l’anxiété diminue de plus d’un tiers (34.79%) auprès des patients placés dans les chambres expérimentales où les plafonds lumineux SkyCeiling ont été installés.

Accéder à l’étude complète

image

L’activation neuronale dans le cervelet est souvent associée à certains aspects de la cognition spatiale, en particulier l’expérience du prolongement spatial, tout comme le mouvement (imaginé ou réel à travers l’espace). On peut donc imaginer que la vision du ciel à travers les plafonds lumineux SkyCeiling évoque un sentiment d’expansion à l’intérieur ou à travers cet espace prolongé.

photo Dr Michael OBOYLE

L’explication la plus probable de cette « distraction positive » vient de la diversion de l’attention et de la conscience par rapport à l’environnement anxiogène. L’activation neuronale, qui répond aux stimuli visuels utilisés dans cette étude, suggère que la diversion cognitive induite par la vision des plafonds lumineux SkyCeiling engendre de plus grands niveaux de réactions psychophysiologiques positives, comparée à des images positives en général.

photo Dr Debajyoti PATI

Bien éclairer les pièces en journée, de laisser les rideaux ouverts et, à l’inverse, de diminuer les sources de lumière en soirée pour que l’organisme reçoive le signal que la nuit est là. Malheureusement, dans certaines maisons de repos, pour des questions d’organisation, on fait plutôt l’inverse.

photo Dr Albert LACHMAN