L’édition d’octobre 2015 du magazine scientifique « Health Environnements Research & Design » dévoile une nouvelle étude inédite de l’université technologique du Texas réalisée en collaboration avec les hôpitaux « Covenant Health » et Sky Factory.

L’étude quantifie pour la 1ère fois l’impact positif des plafonds lumineux SkyCeiling sur le niveau de stress et d’anxiété dans le cadre d’études cliniques contrôlées.

L’objet de l’étude porte sur l’impact comportemental et clinique des illusions optique du ciel de Sky Factory dans une unité médico chirurgicale à l’hôpital de Convenant à Lubbock, au Texas.

Cette étude, qui a duré 8 mois, a analysé les données auprès de 181 sujets / patients qui ont été placés dans des chambres identiques. La seule variable environnementale fut la présence d’un plafond lumineux SkyCeiling de 120×180 cm, disposé juste au-dessus du lit des patients.

CieDuCiel_Expertise05

      Chambre utilisée dans le cadre de l’étude

La méthodologie de l’étude scientifique

La méthodologie de l’étude a impliqué 8 variables pour collecter les données auprès de 181 sujets :
1) La durée du séjour
2) La pression artérielle, systolique et dialostique
3) La digestion (prises médicamenteuses contre la nausée ou l’indigestion)
4) Le stress quantifié par un questionnaire
5) L’anxiété estimée par un questionnaire
6) La douleur (prises médicamenteuses contre la douleur)
7) Le sommeil (prises médicamenteuses contre l’insomnie)
8) La qualité du confort mesurée par un questionnaire

« L’étude a impliqué l’aide de nombreuses infirmières à cet étage qui ont collecté les formulaires mais les commentaires des patients sont encore plus significatifs. Les résultats furent pris en compte par notre staff et notre direction. Nos deux derniers projets de rénovation ont intégré les plafonds lumineux SkyCeiling dans chaque chambre » commente Patricia Freier, chef de projet à l’hôpital de Covenant.

L’état de la recherche scientifique sur les bienfaits de la vision de la nature

« Seule une poignée d’études, depuis celle du docteur Ulrich réalisée il y a près de 30 ans concernant la présence de fenêtres, ont tenté de mesurer et de quantifier l’apport de la nature dans l’environnement de la chambre du patient. Nous sommes les premiers à étudier et à quantifier les effets d’une vue simulée de la nature conçue pour être perçue, non pas comme un artifice, mais comme une caractéristique architecturale de la pièce.

Les compositions à ciel ouvert, utilisées lors de cette étude sont les mêmes photographies du ciel que celles utilisées lors de la première étude qualitative en IRM qui a montré la corrélation entre l’activation neuronale et les stimuli de la nature. Alors que la première étude montre que les compositions à ciel ouvert, proches d’autres images positives, notamment les images de la nature, mobilisent des régions du cerveau impliquées dans la cognition spatiale, nous avons cherché, à travers cette étude, à quantifier les bénéfices dans l’environnement du patient » déclare le Dr Pati.

La recherche de l’illusion optique de la nature la plus réaliste possible

La composition à ciel ouvert utilisée lors la conception des plafonds lumineux SkyCeiling fait partie du cadre artistique nommée « la technologie d’image à ciel ouvert ». Cette approche tridimensionnelle combine le contenu visuel et le contexte architectural – avec plus de 20 paramètres de conception graphique – créant l’illusion de la nature la plus réaliste possible. Parmi ces caractéristiques, la principale est la perception zénithale du ciel ouvert. Ce point visuel de référence recadre la carte cognitive de l’observateur de l’intérieur, renforçant l’expérience naturelle de l’immensité du ciel.

Les SkyCeiling, uniques plafonds lumineux à avoir été l’objet d’études scientifiques, sont connus des centres hospitaliers

plafond_lumineux_hopitalpeupliers_luminosite

Les plafonds lumineux SkyCeiling de Sky Factory sont les seules verrières artificielles qui ont été l’objet de multiples études scientifiques, de même que les gagnants de prix d’architecture internationale pour leur conception.

En France, les SkyCeiling ont été installés à plusieurs centaines de reprises dans les différents espaces des centres hospitaliers : salles de traitement de radiothérapie, salles IRM, couloirs, salles d’attente, bureaux… Les hôpitaux ont par définition de nombreux espaces sombres ou aveugles privés d’une vue sur l’extérieur.

L’objectif est toujours d’améliorer le confort des patients et les conditions de travail du personnel, soumis à un stress omniprésent.